Tarots
Ce forum est fermé, venez me retrouver sur :
http://grimoiredemerline.forumgratuit.be/
A bientôt



 

Partagez | 
 

 Les Généralités des Arcanes mineurs du Tarot de Marseille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oanel
Admin
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 53

MessageSujet: Les Généralités des Arcanes mineurs du Tarot de Marseille   Lun 31 Jan - 11:19

Bonjour,
Voici un début pour observer les Arcanes mineurs du Tarot de Marseille.
Pour avoir plus facile, contentez-vous au début d'un jeu de Tarot de Marseille classique même si vous n'aimez pas le design , c'est juste pour apprendre, par la suite, lorsque vous aurez étudiez et assimilez les mineurs, rien ne vous empêche de changer de jeu et de vous prendre un jeu plus fantaisiste.

BAS : Il symbolise la matière qui alourdit, qui retient dans la boue. Il y a une notion de chute, de pessimisme, de dépression. Mais c’est aussi en bas que l’on trouve nos racines, notre assise, ce sur quoi on s’appuie et qui nous nourrit. Parfois aussi ce qui permet de rebondir, de remonter à la surface après avoir « touché le fond ».

CASQUE : C’est l’attribut guerrier de celui qui possède la force, la protection, la volonté de puissance. C’est aussi un symbole d’invisibilité, d’invulnérabilité. C’est la tête, siège de la volonté, de la décision et de la conscience que l’on tente de protéger. Il protège et cache les pensées. La décoration du sommet trahi les ambitions de celui qui le porte.

CHAPEAU : Désigne un être possédant une maîtrise, un grade social, initiatique ou spirituel. Symbolise la tête et la pensée. Fait référence à l’intelligence et à la conscience. Ne protège pas mais met en valeur la personne qui le porte en lui conférant un certain statut. Correspond à la symbolique de la couronne, signe de pouvoir et de souveraineté

CHAUSSURE : Symbole de voyage, de liberté, de condition sociale et d’autorité. Signe d’un homme qui s’appartient à lui-même, qui est responsable de ses actes.

CEINTURE : comme un anneau, il sépare la moitié supérieure de la moitié inférieure du corps. Il indique une soumission à une loi plus haute que sa propre volonté (un autre te passera une ceinture à la taille). Soit elle relie, soit elle lie. Reliant: elle rassure, matérialise la force et le pouvoir dont est investi le porteur. Liant: il y a soumission, dépendance, restriction de liberté choisie (voeux) ou imposée. Dénouer sa ceinture exprime qu’on rompt un voeu, un engagement, qu’on renonce à une fonction. Quand le ventre est ceinturé, cela indique que le personnage se contrôle, domine ses instincts, pose une bride sur ses désirs.

COIFFURE : c’est une façon de capter, de maîtriser ou d’utiliser la force vitale contenue dans les cheveux. Peut être un signe distinctif de la profession, de la caste, de l’idéal, voire des tendances inconscientes. Une coiffure particulière, c’est affirmer une différence, revêtir telle ou telle dignité, choisir une voie. Selon qu’elle soit carrée, en pointe, arrondie, relevée ou aplatie, la coiffure symbolise l’accord avec la terre, l’élan vers le ciel ou l’accumulation sur une personne des pouvoirs célestes. C’est une des images de la personnalité profonde.

COLLIER : Selon qu’il se trouve sur le cou ou sur a poitrine, il indique ce qui est concerné: gorge ou coeur, parole ou émotion.

COULEURS:
BLANC : = rouge + vert + bleu = pureté de conscience, Maîtrise, couleur de l’Initié. Rareté et fragilité. Notion de pureté, de virginité. Il est conçu pour provoquer un changement d’état: le blanc du vêtement de l’initiable, du nouveau-né à baptiser, de la communiante, de la mariée. Il indique le passage à un autre plan de conscience., mais il annonce seulement le rite de passage car rien n’a encore été accompli. L’Oeuvre au blanc est en correspondance avec l’eau, l’argent, la lune.

BLEU : Couleur des profondeurs (Air, ciel, spiritualité), de l’espace, de l’infini, de la nuit et du rêve. Il manifeste une certaine stagnation, une certaine impersonnalité, une certaine permanence. Très peu matériel, il est fait de l’accumulation d’une infinité de transparences extérieures à l’homme. Très peu matériel et extérieur à l’homme, il s’oppose au sang qui lui est intérieur (voir rouge). Couleur de l’inconscient. C’est une couleur diurne quand elle est claire, nocturne quand elle est foncée. Le bleu nuit engloutit dans ses profondeurs celui qui le contemple trop longtemps. Sentiments associés au bleu: vérité, loyauté, sérénité, fidélité et paix. Une personne qui manque de bleu bloque sa sensibilité, ses émotions, son affectif. Trop de bleu: elle se berce d’illusions, vit dans ses rêves, ses fantasmes. Elle peut perdre le contact avec la réalité (La Lune). Le bleu apporte la réceptivité, l’affectivité, l’intériorisation et l’introversion. Le bleu, couleur nocturne, passive, lunaire, est la couleur du secret, du sentiment, de l'anima, des valeurs féminines par excellence.


JAUNE : Or, lumière, soleil, stabilité, moisson (blé mûr), miel (travail des abeilles), deniers. Il exprime une idée de labeur, de temps, de maturation après un travail soit de l’homme soit de la nature, de métamorphose de quelque chose et qui aboutit à un mûrissement, utilisable par l’homme. L’or des Alchimistes est obtenu grâce à une transformation dû à un travail d’ordre chimique, matériel et spirituel. C’est aussi la couleur de la générosité, de la bienveillance, de la sagesse, de la clarté du coeur. Plus il pâlit, plus il signale l’égoïsme, la traîtrise, les déceptions.

NOIR : Terre. Absence de couleur, ténèbres. Attribut de ce qui est enfoui et riche, lieu de promesse à condition de courage et d’action pour l’extraire (métaux, charbon,..). Couleur qui règne dans un endroit où la lumière n’a pas encore pénétré. C’est aussi la couleur de la nuit, de la mort et du deuil, des cavernes et des ténèbres, des terreurs nocturnes, des cauchemars. Le noir nous introduit dans le ventre du monde, creuset où s’opère la mort symbolique de l’Oeuvre au Noir. La couleur noire nous suggère de faire le deuil de nos désir et d’intégrer nos ombres.

ROUGE : Feu, la vie, le sang (fluide, chaud, rythmé). Représente quelque chose qui est intérieur et qui doit le rester (quand il sort du corps, le sang se refroidit, coagule et devient noir). C’est la couleur de Mars: la colère, les coups de sang, l’impulsivité. C’est une énergie masculine et active. Elle attise le feu des passions. Elle est ardeur et fougue, annonce les coups de foudre et les feux de paille. Il y a dans le rouge de la créativité et parfois un désir dévorant de flamme spirituelle. Mais aussi parfois, des emportements, des blessures, du sang qui coule, des passions dangereuses. Une figure qui manque de rouge: manque d’énergie, de dynamisme, de vitalité, d’ambition. Quand le rouge domine: hyperactivité, dynamisme, passions. L’action prime sur la réflexion. Le rouge est la couleur mâle de la force interne, de l'énergie potentielle, des manifestations de l'animus, du sang et de l'Esprit.

ROSE : Couleur de la peau, de la chair. C’est une couleur vivante qui anime les visages et les membres, ainsi que, curieusement, certains objets: la table du Bateleur, le Chariot, la Maison-Dieu… Tout ce qui est teinté de rose est donc vivant, formé de cellules qui s’épanouissent, des dupliquent, meurent et se remplacent. L'ocre rose indique toujours ce qui est humain ou se rattache à l'humanité (visage, corps, constructions ).

VERT : L’eau, la végétation. Indique ce qui est naissant (pas mûr par opposition au jaune). Médiatrice entre chaud et froid, le vert est une couleur rassurante, bénéfique, apaisante, nécessaire à l’équilibre de l’homme. C’est l’éveil de la vie, la croissance des végétaux, la renaissance printanière qui apporte l’espérance. Mais c’est aussi la couleur de ce qui est secret: le principe vital, secret des secrets est comme un sang profond que contient un récipient vert (d’ou certaines illustrations du Graal comme un vase d’émeraude contenant le sang du Christ, complémentarité du rouge et du vert). La chlorophylle qui donne sa couleur verte à la végétation possède une structure moléculaire proche de celle de l’hémoglobine: deux symboles de vie, le sang et la sève illustrent également cette complémentarité.
Le vert du tarot est un vert intense, persistant comme les feuillages permanents qui résistent à l’hiver. Il montre l’énergie de la nature brute, primitive, expansive. C’est la couleur de Vénus, déesse qui préside aux naissances et aux renaissances. Elle symbolise la fécondité, l’amour.

COURONNE : Elle symbolise le pouvoir sur les hommes et sur le monde physique. Elle manifeste le caractère supérieur de certains êtres. Elle matérialise également la relation entre ce qui est en haut et ce qui est en bas par ses dentelures qui captent les énergies supérieures pour celui qui la porte. La couronne procède du symbolisme de l’anneau, du cercle. Elle apporte également une solaire à celui qui est couronné: les dentelures représentent les rayons du soleil (la couronne est généralement en or, métal du soleil). Celui qui la porte semble irradier la lumière divine. Elle indique aussi un passage à un nouvel état: couronne mortuaire, couronne fleurie de la mariée, de la communiante. La couronne végétale représente une élévation provisoire le temps de la floraison de la couronne, c’est un symbole de joie. Elle peut aussi symboliser l’éternité, comme la couronne de Noël faite de deux symboles d’immortalité: le sapin et le houx.

DAUPHIN : C’est un symbole de Vie, d’intelligence, de transformation et de régénérescence. Il représente ce qu’il y a de divin dans les eaux de l’inconscient. Prêt à secourir les hommes en perdition. Il est aussi le symbole de la sagesse, de la divination et de la prudence.

FLEUR : C’est un symbole du principe passif (calice = coupe, réceptacle de la pluie et de la rosée). Manifestation à partir de la substance passive qu’est la Terre. La floraison est le résultat d’une alchimie intérieure, d’un retour au centre. Elle a un caractère éphémère, fragile, fugitif, spontané, mais elle est cependant parfaite de forme. Elle symbolise aussi le Printemps, l’aurore, la jeunesse.

HAUT : Le devenir. Aller vers le haut, gravir une montagne, construire une tour, c’est se rapprocher du divin, commencer une quête spirituelle, verser dans le mysticisme. Symbole de l‘évolution et de l’ascension spirituelle, il exprime aussi un désir de puissance ou d’ascension sociale. On peut aussi décoller de la réalité: on n’a alors plus « les pieds sur terre ».

MANTEAU : Élément de chaleur, de protection. Se couvrir d’un manteau ou d’une cape indique un retrait sur soi et une intériorisation. Il peut aussi montrer la puissance ou le rang de celui qui le porte (Manteau des rois, du pape, des échevins,...). Il montre également une Connaissance que l’on veut attirer en soi, ou transmise par les Maîtres. Les Romains refusèrent de déchirer le manteau du Christ: la Connaissance ne se morcelle pas. Il symbolise aussi une volonté de séparation du monde et de ses tentations, un renoncement aux instincts matériels. C’est faire le choix de la sagesse, d’assumer une dignité, une fonction, un rôle dont le manteau est l’emblème.

MASSUE : Arme rudimentaire, brute, elle est façonnée pour combattre les monstres des lieux ténébreux, elle a une valeur de force et de lutte.

MONTAGNE : elle symbolise le sommet de la Connaissance. L’ascension d’une montagne indique une élévation de la Conscience, une quête spirituelle.

VASE : voir Coupe.

VEGETAL : Il symbolise le caractère cyclique de toute manifestation, du développement et des possibilités qui s’actualiseront à partir de la graine. C’est également la germination à partir de la matière indifférenciée que représente la terre. La couleur du végétal donne une indication du moment du cycle (vert: naissance, printemps; jaune: maturation, récolte...)

SYMBOLISME DU CORPS:

BARBE : Signe de virilité, de sagesse ou d’ornement chez certains peuples antiques (Sémites, Grecs,..), on le trouve dans les figures chez les personnages qui ont un certain pouvoir.

BASSIN + CUISSES : Émotionnel

BRAS : Ils obéissent aux messages du cerveau et servent d’outils. Ils permettent le passage à l’acte et précisent l’action. C’est le symbole de la force, du pouvoir, du secours accordé, de la protection. Épaule, bras et main: pouvoir de faire, d’agir, d’opérer. Avant-bras: moyen terme entre le coude et la bouche symbolise le rôle de l’esprit médiateur entre Dieu et l’homme. Le bras gauche trahit les sentiments, les messages de l’inconscient, les désirs cachés ou refoulés, le goût pour la solitude, les souvenirs du passé.

BUSTE : Il abrite le coeur. C’est le siège symbolique de l’affectif, il permet de mieux comprendre les sentiments et les émotions des différents personnages. Pour savoir ce qu’ils ressentent, il suffit de regarder et d’analyser les blouses, chemises, cache-coeurs et bijoux.

CHEVEUX : Symbole de force, de puissance, de liberté et d’émancipation. C’est l’instrument récepteur de l’influence céleste.

COU : Il fait office de pont entre la pensée et le siège des sentiments et du souffle de vie qu’est le buste. Il correspond au chakra de la parole. Si le cou est découvert, la parole passe librement et la communication est simple, indépendante, libre. Si le cou est emmitouflé, camouflé, il y a rétention, secret. Les formes et couleurs des cache-cols donnent des indications.

DROITE : Activité. Manifestation du principe solaire. L’avenir. C’est le domaine de la rationalité, du principe masculin. Se tourner vers la droite, c’est se tourner vers le monde extérieur. Tout ce qui regarde ou part vers la droite est actif, extraverti, dynamique, solaire, tourné vers l’avenir. Si un personnage a le pied droit avancé, il débute une action Le coté droit du corps est commandé par le cerveau gauche, siège de la pensée analytique et logique, de la raison, du conscient. La droite symbolise l’ordre, la tradition, la loi, l’autorité. Elle exprime également le principe d’un mouvement vers un objectif précis et la volonté de vaincre, de réussir une démarche, de combattre et de dominer l’autre.

EPAULE : Elle symbolise la puissance d’agir dans le monde physique, la volonté, la capacité à assumer la totalité de nos actes.

GAUCHE : Correspond à l’inconscient, à la réceptivité, au passé, au principe féminin. Elle Symbolise également l’Intériorité, l’intuition, l’imagination, l’introversion, les origines, l’enracinement, le stable, le permanent, la vie contemplative, la sagesse. C’est le côté du coeur. Se tourner vers la gauche, c’est se tourner vers l’introspection, la méditation, mais aussi le rêve ou le fantasme. Sur le plan politique, elle symbolise l’insatisfaction, la revendication, voire la révolution en marche, la recherche d’une plus grande justice.

GENOUX : Matériel

JAMBES : Elles montrent l’assise et l’équilibre du personnage.

Bien campé sur ses deux jambes : on peut affirmer qu’il est sûr de lui et qu’il a toutes les chances de réussir ce qu’il a entrepris.

Assis jambes repliées : c’est un être passif, indécis, méfiant, incapable d’entreprendre quoi que ce soit dans l’immédiat.

Les jambes partent dans des directions différentes : indécision, hésitation devant un choix à faire. Il y a risque de déchirement interne (dépression) ou externe (cassure ou foulure).

MAIN : Idée d’activité, de puissance, de domination. Le mot Manifestation a la même racine que Main: est manifesté ce qui peut être tendu ou saisi par la main. La paume tournée vers le haut symbolise la réceptivité, l’invocation, la soumission.

Main gauche : C’est la main de la justice divine. La main gauche reçoit ou intériorise un objet. La puissance magique réside dans la main gauche. Elle trahit les sentiments, les messages de l’inconscient, les désirs cachés ou refoulés, le goût pour la solitude, les souvenirs du passé. Peut aussi annoncer une incapacité à agir, surtout si le pouce est absent.
Main droite : C’est la main bénissante, celle de l’autorité sacerdotale, de la miséricorde. La puissance terrestre réside dans la main droite (sceptre,..). Quand la main droite tient un objet, elle agit sur les choses ou donne quelque chose. Une main droite hyperdéveloppée montre une volonté de pouvoir, une capacité à entreprendre et à réaliser, de l’ambition, de la détermination.

NEZ : Il symbolise la lucidité, la prémonition et la clairvoyance. Symbole de l’intuition, il permet de « sentir » les choses. Il est aussi le signe d’un tempérament: la cupidité, la virilité, la combativité ou la faiblesse.

OREILLE : C’est la capacité à entendre le message divin.

POUCE : symbole de pouvoir, de force créatrice: c’est lui qui confère aux autres doigts de la main, leur puissance de prise.

TETE : Le spirituel. C’est le principe du chef. Elle symbolise le commandement, l’esprit, la pensée, l’intelligence, la volonté et l’activité. C’est la manifestation de l’esprit agissant.

TRONC : Mental

VENTRE : Symbole de la mère, il est analogue à la caverne. Il reflète un besoin de tendresse, de protection. C’est le lieu des transformations, facilitées par la chaleur adéquate qui y est présente. Le ventre, siège des appétits (nourriture, boisson, sexe), peut aussi être dévoreur et engloutir tout ce qui passe à sa portée. La mère devient alors castratrice, tyrannique, étouffante. Le cocon devient prison. Il abrite les organes digestifs et reproducteurs. C’est le siège de la création, du désir, de la sexualité, du plaisir.

Source: free

study


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://tarot.pro-forums.fr
Oanel
Admin
avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 53

MessageSujet: Les Couleurs   Dim 6 Fév - 6:22

LES DENIERS [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Élément TERRE : C’est la source de toute chose et à laquelle on retourne physiquement. C’est un symbole de fécondité et de régénération. La Terre est passive et féminine par rapport au Ciel qui est actif et masculin. Toute initiation commence par une descente sous terre et qui donne à l’homme l’appui du monde dans lequel il est placé. Matière condensatrice d’action spirituelle: synthèse ramenant le Ternaire à l’Unité: la Trinité. Elle a besoin de l’eau pour être fécondée.

Les deniers symbolisent la matérialité, l’argent, le corps, les nécessités. La fonction maternelle. La force de l’argent comme source de pouvoir, mais également les risques liés aux valeurs matérielles. Ils sont toujours représentés en or, indiquant ce qui est intemporel.

Les deniers sont associés à la fonction sensation qui dépend de causes physiques, de stimuli extérieurs. Ils montrent les rapports que l’on entretient avec l’argent. Ils représentent aussi l’artisanat, le fruit du travail, le savoir-faire, le développement des talents et des dons, les racines, les traditions, les héritages, tout ce qui sécurise. C’est une figure passive, attentiste, et pour qu’il donne de l’or, pour le faire fructifier, il faudra qu’il circule, qu’il passe de main en main.

Couleurs dominantes : jaune, noir, bleu. Les deniers semblent en rotation. Cet effet est accentué par les fleurs dans les lames 2 à 7. Seules les lames 2 et 3 ont du vert.

LES COUPES[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Élément EAU : Elle est passive et femelle, fécondante. C’est l’inspiration, la vie psychique. Elle est source de vie et moyen de purification. Elle seule peut laver les souillures comme dans le Baptême ou l’immersion, qui symbolisent également une nouvelle naissance C’est aussi un lieu de régénérescence. Elle peut contenir de la puissance: visible comme le torrent, ou plus sous-jacente comme un large fleuve calme en surface mais ayant un puissant courant interne. En excès: elle peut ravager, noyer, engloutir. Elle est indispensable pour révéler le pouvoir fécondant de la terre.

GRAAL : C’est l’archétype de la coupe. Il nourrit: don de vie; il éclaire: apporte l’illumination. Sa quête demande une exigence d’intériorité: « il est tout près et on ne le voit pas ». Il est aussi un lieu de transmutation.

La Coupe, c’est le coeur, symbole de l’émotion, du bonheur, des relations amoureuses, de l’affectivité, de la sensibilité, de l’intuition, de l’Amour Divin,...La Mère. La Coupe est ouverte par le haut: montre une réceptivité aux influences célestes. Le croissant de lune est assimilé à la coupe.

Si elles sont renversées : c’est la vie qui coule, l’émotion. Mais également les blessures. Les coupes renversées ne sont pas forcément négatives: si ce qu’elles contiennent n’est pas bon, il vaut mieux qu’elles se vident.

Si elles sont droites : c’est l’énergie stagnante.

Coupe fermée = oeuf = quelque chose qui est en gestation, en transmutation. C’est un lieu dans lequel les merveilles s’opèrent (oeuf cosmique, Vase de l’Art des alchimistes qui contient le secret des métamorphoses,..). Elle symbolise l’immortalité ou la Connaissance obtenue par la mort à l’état présent (renaissance initiatique).

Il y a complémentarité entre le contenant et le contenu.: le contenant donne sa forme au contenu, mais c’est le contenu qui donne sa valeur au contenant. A la fois livre et vase, révélation et vie (contenu du vase).

C’est un instrument d’union, de paix, de récompense et de partage. On tend sa coupe pour donner ou recevoir, en signe d’échange et de fraternité. Elle permet de recueillir les liquides les plus précieux. Mais elle peut également contenir un liquide que l’on a le droit de boire qu’après une longue quête, et que seul réussit celui qui a une absolue pureté de coeur. On reçoit alors une coupe pleine: c’est la Corne d’Abondance, le Chaudron de la Connaissance, d’immortalité. Mais la coupe peut aussi contenir un breuvage d’ivresse ou un poison mortel.

La fonction sentiment est dominante chez les figures. Les coupes représentent donc le monde intérieur des émotions et des sentiments, des relations que l’on a avec autrui. C’est aussi l’inconscient, le monde du rêve, de l’intuition et de l’imaginaire. Également le monde du fantasme, quelquefois de l’illusion.

Couleurs dominantes: jaune et rouge. Les feuilles ressemblent à des mains. Les lames pairs semblent séparées dans le sens vertical, les lames impaires dans le sens horizontal.

1,2-3,4-5-6,7-8-9,10


LES EPEES [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Élément AIR : d’essence masculine, il est actif et mâle. C’est un symbole de spiritualisation. Il a un caractère de légèreté, de plasticité, d’intelligence active. C’est le vent de l’esprit, le souffle qui anime. S’il n’est pas domestiqué, c’est agitation, s’il est domestiqué c’est le principe de la quête. Il est l’agent de liaison entre la terre et les cieux. C’est aussi un symbole sensible de la vie invisible. C’est le milieu propre de la lumière, de l’envol, du parfum, intermédiaire entre l’eau et le feu. Il véhicule une notion de liberté (on dit libre comme l’air).

ARME : L’épée en tant qu’arme et le symbole de l’état militaire, de la puissance et de la bravoure. Ambivalente, elle peut être en même temps un instrument de paix et de justice ou d’oppression, de défense ou de conquête. Elle peut-être aussi être destructrice, mais si elle détruit l’injustice, la malfaisance ou l’ignorance, elle est positive.

L’épée est une puissance solaire, active et combattante. C’est la manifestation de la parole, du Verbe. C’est l’Esprit qui pénètre la matière et l'informe en faisant ce composé qui sera l'homme, la Lumière et l’éclair. C’est une arme qui dessine une croix: elle rappelle l’union féconde des deux principes mâle et femelle qui a pour résultante le Fils. C’est le symbole de la guerre spirituelle, de la Lumière de la Connaissance triomphant de l’ignorance. Elle est l’attribut du guerrier mais aussi du Chevalier, c’est une arme psychologique. C’est une force disciplinée, son usage est le résultat d’une décision humaine. Associée à la Balance, elle permet de séparer le bien du mal.

L’épée est associée à la pensée. Les figures feront donc appel à leur facultés intellectuelles, à leur esprit pour s’adapter aux événements ou aux autres personnes. Les épées représentent les fonctions mentales, rationnelles, l’esprit logique et analytique, l’intellect, la communication. Elle symbolise aussi la parole et l’éloquence, car comme l’épée, elle a deux tranchants: d’un côté elle peut tuer, de l’autre elle peut ressusciter. Mais la fonction pratique des épées est aussi d’élaguer les branches mortes, de trancher les liens qui nous ligotent à notre passé et qui nous empêchent d’évoluer. L’épée indique la nécessité de faire un choix, de renoncer à une partie de sa vie, et donc de soi: « Choisir c’est faire le deuil de ce qu’on n’a pas choisi ». Elle exprime aussi un désir de vérité et d’authenticité.

Fourreau: nescience et obscurité.

La « floraison » de la fleur semble se faire en sens inverse: 8>6>4>2. Les fleurs du 8 sont entièrement bleues. Seuls les nombres impairs ont une épée, sauf le 10

1,2-3,4-5,6-7,8-9-10

LES BATONS [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Élément FEU : C’est l’ardeur et l’enthousiasme. Il symbolise la purification et l’illumination, la régénération, les passions. Le feu éclaire et réchauffe, mais il peut également détruire, étouffer et obscurcir par sa fumée si il n’est pas maîtrisé. Le bâton n’est pas inaltérable, ni imputrescible, ce qui peut évoquer une idée de transformation.

Le bâton est un symbole d’expression, d’énergie, de volonté (je veux). Il est le feu du désir et de l’action. Point de départ nécessaire de toute évolution. C’est l’attribut du pouvoir souverain (Sceptre, Bâton du Dagda, crosse de l’Évêque, bâton de Maréchal). C’est un instrument de soutien de la marche (bâton du pèlerin, houlette du berger,...), de pouvoir magique (baguette magique, bâton de Moïse symbole du pouvoir de Dieu). C’est un symbole de virilité, actif et mâle, le Père. C’est une arme de défense paisible, mais il représente cependant une force brute, non policée.

Le Bâton correspond à l’intuition qui est par essence irrationnelle. L’intuition révèle d’où vient l’événement et vers quoi il tend. Ce n’est pas un acte volontaire comme la pensée. C’est à l’intuition que fonctionnent les figures. Ils symbolisent la croissance et le changement, la capacité à grandir, l’enthousiasme, la virilité, la créativité, l’inspiration, la clairvoyance, la capacité à inventer, le dynamisme, l’action, l’esprit d’entreprise, le coup de foudre, les démarrages foudroyants. Ils symbolisent l’intelligence, les possibilités ou les difficultés que l’on a à dominer ou à sublimer la matière par l’esprit. C’est la première manifestation de l’esprit dans le monde, la première pousse au printemps.

La « floraison » se fait en décroissant du 8 au 2.

Source: free

study


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://tarot.pro-forums.fr
 
Les Généralités des Arcanes mineurs du Tarot de Marseille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les arcanes mineurs du Tarot de Marseille ...
» Corinne Morel "les arcanes mineurs" TAROT DE MARSEILLE
» Arcanes majeurs et arcanes mineurs du Tarot d'Oswald Wirth
» [Info] Les Arcanes Mineurs
» tirage des arcanes majeurs et des mineurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tarots :: 56 mineures :: Etudes des 56 Lames mineures-
Sauter vers: